MENU
darbroche ailleurs_

Atelier Darbroche

Nancy + Vosges

FRANCE

 

© atelierdarbroche 2019 - tous droits réservés. La reproduction de tout ou partie de ce site est interdite sans l'autorisation de l'auteur.

    Interview Rencontre Darbroche et Sculpter la Forêt

    par S. Barret

     

    "Sculpter la Forêt" : ou comment créer en harmonie avec la Nature

     

    ------

     

    Extrait:

     

    "Sculpteur passionné par le bois Guillaume Ougier est aussi un grand amoureux de la Nature. Son livre Sculpter la forêt propose, saison par saison, des plans pour réaliser facilement soi-même vingt objets à partir de bois ramassé mais pas seulement. Il donne également (voir avant tout ?) l’occasion de réfléchir sur notre mode de vie consumériste et invite à repenser notre lien à la forêt, à la Nature. Découverte.

     

    Son lien particulier avec le bois, Guillaume Ougier le vit pleinement dans « l’Atelier Darbroche » qu’il a fondé en Lorraine. Il y crée des objets usuels ou de décoration et étend son domaine de compétences à la gravure, le dessin, la photographie. Le point commun à tous ces domaines ? Un lien fusionnel à la Nature, en particulier la forêt qu’il a décidé de partager avec certains de ses secrets de sculpteur dans son ouvrage Sculpter la forêt, Invitations à l’errance et créations sensibles disponible en librairies cet été (Hoëbeke, Gallimard)."

     

     

     

    " Pour le lecteur comme pour Guillaume Ougier le processus de création démarrera par une promenade en forêt, une errance, ou plutôt une itinérance. Un moment dédié à la recherche de bois à sculpter certes, mais aussi un temps pour redécouvrir cette nature, l’écouter, se souvenir de son contact, de ses odeurs, de ses rythmes saisonniers. Guillaume Ougier est convaincu que les arbres nous appellent et que nos sens ne demandent qu’à se fondre avec eux dans un espace intemporel et infini. S’il ressent puissamment le lien qui l’unit à la forêt il nous invite à retisser le nôtre, à nous y perdre pour mieux ressentir cette connexion spéciale. Nous pensions avoir oublié cet instinct ancestral alors qu’il est seulement endormi.

     

     

    De ces promenades en forme de communion spirituelle, Guillaume ramène les matières naturelles qui seront le support de ses créations. Il nous convie à faire de même, toujours dans la plus grande considération envers la forêt qui nous aura accueillis. Ainsi, par respect pour les arbres, on se gardera de les « blesser » selon le terme employé par Guillaume en prélevant directement sur eux ce qui nous attire. On se contentera de récupérer ce qui sera tombé à terre. Et de ce coté la forêt est généreuse : elle offre à profusion écorces, feuilles, branches, mousses, lichens… Notre passage ne doit pas se voir et pour citer le sculpteur : « la seule trace que nous devrions laisser de notre passage en ces endroits est celle de nos pas, et rien de plus."

     

    Echange à lire en intégralité sur MrMondialisation.org

     

    ------

     

    photographie Olivier Cochard