MENU

 

© atelierdarbroche 2021 - tous droits réservés. La reproduction de tout ou partie de ce site est interdite sans l'autorisation de l'auteur.

Forêt_

Parce que c'est là que tout commence.

Bois_

Elément premier

Main_

Artisanat lent et petites séries

Darbroche est un tout petit atelier d'artisanat bois au fond d'un jardin, situé dans l'Est de la France, à côté des montagnes du massif Vosgien, proche des champs, des forêts et des rivières qui coulent dans la région.

 

L'Atelier Darbroche travaille exclusivement du bois local, récupéré ou provenant de scieries, sourcé dans la région, et produit des pièces diverses, éditées à l'unité ou en micro-série, principalement dans le domaine des arts de la maison.

"Je pars souvent dans la forêt, en errance,  sans véritable but. Parfois, en sortant des chemins, je trouve des arbres tombés au sol, du fait des vents, de leur grand âge, ou du terrain accidenté sur lequel ils étaient implantés.

 

Je prélève juste ce que je peux emporter dans mon sac. Quelques morceaux. J'essaye de travailler le plus souvent possible de mes mains, avec la volonté d'insuffler à la pièce produite un véritable temps humain contenu".

-manifeste racines-

-qui-

en voir plus ici

- Bienvenue par ici -

A l'été

 

Nous y sommes. L'été est là.

 

Avec l'impression que les saisons s'enchaînent un peu trop vite. Tellement plus enclin à sortir en forêt lorsqu'il fait froid, qu'il pleut, et quand les couleurs de l'automne d'où je viens font trembler les yeux dans la lumière plus faible, je n'ai pas vraiment vu arriver la période estivale.

 

J'ai pourtant passé un temps printannier infini dehors, comme d'habitude à errer sur les chemins et entre les pieds de myrtilles, à raconter aux Arbres et à écouter leurs histoires muettes, assis sur un tronc tombé ou sur un rocher. Le carnet de griffonne jamais loin, les petits couteaux dans la poche, et le nez en l'air, je me suis abreuvé de tout ce que la Nature offre lorsqu'on s'y noie volontairement. Et ce ne sont pas forcément les choses matérielles et tangibles qui émeuvent le plus...

 

Il y a eu les premières récoltes parcimonieuses de plantes sauvages aussi, les asperges, les pissenlits et les soupes d'orties, les pestos verts en tous genres, les sautés de lamiers, les sirops de sapin et de sureau. Faire sécher des coucous, du tilleul et des grappes d'acacia pour les tisanes sauvages de l'hiver prochain, Aujourd'hui la confiture de cerises et de fraises donne le goût du jardin et des tartines du matin.

  

Le début de l'an a été surprenant. Destabilisant parfois. Mais il a aidé à ancrer les choses d'ici dans une réalité différente d'avant, légèrement autre. Plus présente. Quelque part plus vivante, plus forte. D'ailleurs, à une lettre près juste déplacée, de Forte à Forêt, les choses s'entrechoquent. Un signe. La fragilité et les secondes en suspens ont donné du corps à ce qui se ressent vraiment.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L'atelier est toujours la cabane rassurante au même titre que les heures passées en Forêt auprès des Arbres. J'ai poursuivi mes jeux avec le Bois, toujours aussi lentement, parce que je ne sais de toute façon pas faire autrement. Et je continue de croire intimement que ce n'est pas forcément la finalité qui compte, mais bien tout le chemin parcouru pour y aller. J'y vois beaucoup de similitudes avec toutes ces envies qui s'avèrent souvent ne pas être à la hauteur une fois concrétisées... De la découverte d'un Bois à un potentiel objet fini se passe parfois tellement d'attente, d'instance, de questionnements, de mises de côté, tout ce qui constitue peut-être aussi la parenthèse nécessaire au mûrissement d'une idée, au fait d'apprivoiser un concept, d'apprendre de ses erreurs,

et de finalement nourrir l'âme et l'esprit.

 

Je ne course rien du tout. Et je l'écrivais il y a quelques temps, il y a ce qui se voit, ce qui se montre, ce que je dévoile notamment sur instagram -mon lien avec vous- et puis aussi tout ce qui se fait plus secrètement, dans une relation en tête à tête exclusive et égoïste avec la matière. Expérimenter, rechercher, tenter, acter. Avec ce besoin de conserver un espace privilégié dans lequel des Bois se transforment, ou du moins essayent, silencieusement, cachés des yeux extérieurs. Et ça aussi c'est du temps.

 

Mais dans tout cet embrouillamini, de belles collaborations ont vu le jour, certaines déjà révêlées, d'autres pas encore, quelques jolis projets sont en gestation et arriveront au fil de l'année, quand ce sera le bon moment. Grand plaisir aussi à vous rencontrer en vrai sur les marchés de créateurs récents auxquels j'ai pû participer, les échanges de vive voix sont des moments vraiment énergisants et je remercie toutes celles et ceux qui sont venus à mon devant pour découvrir mes Bois dans les mains et échanger quelques mots.

 

Et puis enfin, après quelques temps de calme, voici la boutique de nouveau emplie des toutes dernières pièces nées entre les murs de la cabane : des bols, des assiettes, des soliflores, quelques planches et cuillères, des coupes... les Bois se sont emmêlés pour narrer l'histoire des mois passés. Hêtre, Noyer, Chêne, Bouleau, Peuplier, Pommier, Frêne, des teintes et des textures plurielles, à l'image de la forêt qui accueille. Et les caractéristiques propres à chacun que j'aime toujours autant à conserver visibles, les noeuds, les fissures, les traces du temps. Jamais vraiment lisses, jamais tellement nettes, les lignes de mes pièces sont un peu à l'image de la vie. Si celle-ci était abolument parfaite et sans accroc, ça se saurait... 

Des ronds donc surtout, toujours des ronds, pour recueillir et calmer la douce brutalité.


J'espère que vous aurez plaisir à découvrir tout ça...

 

Dans l'ombre éclosent des choses, rien n'est jamais vraiment écrit mais le sentier avec les Arbres reste le fil conducteur du quotidien. L'ancrage absolu au réel, à la sérénité et l'osmose des évidences.

Des Bois, des Mots et des Images, toujours.

 

Du fond du cœur un grand merci pour votre présence et vos magnifiques soutiens en ce début d'année, beaucoup de Bois vous ont rejoint dans la transmission, j'espère qu'ils continueront longtemps à vous raconter les histoires de mes Forêts maintenant qu'ils sont auprès de vous.


 

Et si, à la découverte de tout ça ici, quelque chose vous parle, vous questionne, réveille en vous un sentiment,

faites m'en part, je serai toujours heureux de lire vos mots.

On se retrouve sur l'Instagram @ATELIERDARBROCHE pour la suite des aventures boisées en partage,

parce que ce n'est jamais tout seul que l'on avance.

 

A bientôt, avec gratitude,

g

 

 


 

 

"Nos racines sont au fond des bois, parmi les mousses, autour des sources."
 

Emile Gallé

Atelier Darbroche

Nancy + Vosges

FRANCE

    Coupelle Pommier

    Cuillère Merisier

    Bol Noyer

    Bol  Frêne

    Coupelle Pommier

    -actuellement sur la bOutique-

    Cuillère Merisier

      -immersion Forêt et Atelier-

      ...

      ...

      ...

      E-mail  

      Si vous souhaitez recevoir les prochaines newsletters de l'Atelier Darbroche, je vous invite à indiquer ci-dessous votre adresse mail :

      ...

      Sur les voies de l'hiver, les feuilles ont couvert la terre.

      L’automne s'est absenté.

      Dans les bois, la marche est devenue liquide,

      et les espaces se sont ouverts.

      La vue s'est dégagée et au loin, entre les troncs,

      l'horizon demande à être rejoint.

      En arrêt pour regarder, le silence abreuve fort les pensées.

      Tout résonne.

       

      Je puise dans l'instant calme

      l'énergie de demain :

      une branche, un sentier, une pluie.

       

      Un bouquet de mon ici.

       

      Aux Bois - Atelier Darbroche 2020

      Soliflore Tilleul Chut... pour Aux Bois - 2020

      ...

       

       

      Réédition de

      - Sculpter la Forêt -

      invitation à l'errance

      & créations sensibles

      éditions Hoebeke Gallimard

       

      de nouveau disponible ici

       

      . . .

       

       

      Traces d'été

      dans les yeux

      Je suis heureux de vous dévoiler le fruit de notre nouvelle collaboration d'ateliers avec Cécile Atelier Camelir, S'Enraciner Si Primitif.

       

      Nous avons réuni, chacun auprès de nos montagnes respectives, nos deux pratiques d'artisanat au sein d'un même hommage porté à la Nature sauvage, bienveillante, forte et fragile à la fois, dans le cadre de cette collection Épisode en édition très limitée, simplement sensible, ode aux beautés de la Forêt, et qui raconte nos deux approches du travail de la main et notre attachement au vivant.

       

      Nous vous proposons une expérience des sens, un retour à la source.

       

      Nous vous invitons à nous rejoindre sur les chemins, à expérimenter la matière sous vos doigts, les traces du végétal, le temps du bois, les parfums des bosquets.

      - collection Terre & Bois -